Après la grève du 27 janvier 2011, quel bilan?

Publié le par rageas93

Bilan des délégations pour le service social :

Quelle suite à la mobilisation ?

 

Suite à la mobilisation de l’ASE et du service social le 27 janvier 2011, la Direction Générale nous a proposé un calendrier de rencontres avec un élu.

Des comptes-rendus vous ont déjà été adressés, ce document est une synthèse de ce que nous avons revendiqué, obtenu ou non et suivi d’effet ou pas.

 

Rappel du cahier de revendications :

· Création de postes d’assistantes sociales, de secrétaires et de conseillères en

économie sociale et familiale et remplacement systématique des collègues à temps

partiel, en congé maladie, maternité…

· « Réanimation » du CLICOSS

· Réabondement des divers dispositifs (ASE, FAG, FSL…)

· Interpellation du Préfet par M. BARTOLONE pour exiger l’application de la loi de

réquisition de 1998

· Interpellation des différents partenaires (CAF, CPAM…)

· Négociation sur les objectifs et le contenu des données recueillies sur les usagers et les stats, impliquant l’ensemble des agents du SSD

 

Premièrement : la délégation, reçue le jour de la grève, a obtenu du DGA que les agendas sociaux soient à nouveau accordés dès 2012 : il a reconnu ignorer ce type d’agenda pour les travailleurs sociaux et l’élu a affirmé qu’il ne fallait y voir aucune marque de mépris mais un réajustement à faire de leur côté…

Question : la commande des agendas sociaux est-elle passée dans tous les services ?

 

Deuxièmement : Il nous a été affirmé qu’un courrier avait été adressé à la CAF et à la CPAM. Une copie de ces courriers devait être remise aux syndicats sachant que les AS présentes à la délégation en ignoraient l’existence : ces courriers n’ont toujours pas été adressés au syndicat au bout de 7 mois !

 

Troisièmement : Demander au préfet d’appliquer la loi de réquisition des logements vacants est une « question hautement politique », dixit la DG qui devait néanmoins

poser la question au président du CG.

Monsieur BARTOLONE, qui a présenté un « manifeste pour une autre politique de l’hébergement et du logement des sans-abri dans la métropole » le 23 juin 2011, va-t-il porter cette exigence au Préfet ? 

 

Bilan des 3 rencontres :

1/ Personnel (remplacements, création de postes…) (14 mars 2011)

On peut se demander pourquoi un élu est chargé de nous rencontrer sur la question des emplois alors qu’il affirme d’emblée qu’il n’a aucun mandat pour cela…

Aucune création de poste envisageable de leur côté sachant qu’ils nous ont clairement dit que les remplacements maladie / maternité n’étaient pas systématiques !

La suppression de postes a été abordée à travers la disparition du CLICOSS par exemple : la Direction nie sa suppression[1] puisqu’il ne s’agit que d’un redéploiement  (la responsable du CLICOSS est partie en janvier 2010, les 2 secrétaires ont été affectées au service social).

 

2/ Outils de communication, statistiques, informatisation (27 avril 2011)

La Direction générale et l’élu se sont offusqués d’apprendre que la CNIL avait été saisie concernant les données personnelles recueillies sur les personnes au service social. Considérant qu’il y a avait un « problème de méthode » et que nous avions cru bon de faire appel au « juge de paix », ils ont refusé de débattre dans l’attente de la réponse de la CNIL[2].

 

3/ « Vie quotidienne » (23 mai 2011)

Il a été acté qu’un questionnaire permettant de faire un état des lieux pour recenser les problèmes et les besoins serait produit dans les 15 jours. Il devait être « porté à la connaissance d’un groupe technique constitué de représentants de circonscriptions, des services centraux et de la DBL » ; puis « diffusé pendant l’été »[3] dans les circonscriptions et services : Qui a fait parti de ce groupe ? Concrètement, à notre connaissance, personne n’a reçu de questionnaires, mais la fin de l’été, est sans doute encore loin !

 

Par rapport à l’acquisition ou au renouvellement des jouets dans les circonscriptions, il nous avait été indiqué que le marché était à nouveau activé et que les commandes pouvaient être passées par les services.

Les demandes ont-elles été envoyées dans les circonscriptions ?

 

Lors d’une délégation, il a été abordé le besoin des équipes d’échanger sur leur pratique professionnelle avec un intervenant extérieur. Le CG, après avoir passé un appel d’offres, devait choisir un ou plusieurs prestataires. Qu’en est-il ?



[1] De : CLICOSS@cg93.fr
A :
Sujet : FERMETURE DU CLICOSS

Je serai absent(e) du Sam 01/01/2011 au Sam 31/12/2011.
Le CLICOSS est fermé définitivement. Ce message et toutes les pièces jointes sont établis à l'intention exclusive de ses destinataires et sont confidentiels. Si vous recevez ce message par erreur,…

 

[2] Dans « Acteurs » 139 de juillet/août 2011, il y a tout un article sur ce thème : « Savoir protéger les données personnelles » dans lequel on apprend que « Le Département a désigné un correspondant informatique et liberté (CIL) pour aider les directions et services dans la création et la gestion de fichiers contenant des données personnelles et/ou sensibles », parce qu’il faut « avoir le réflexe CIL »…

 

[3] Extrait du CR produit par la Direction

Commenter cet article