17 décembre : prochaine AG service social

Publié le par rageas93

 

 

bandeau logos FSU SUD CTCompte-rendu de l’assemblée générale « service social »

du  24 septembre 2013

 

Nous étions une bonne trentaine lors de cette AG (AS et secrétaires de 11 CSS et de l’équipe de soutien, AS de 2 services spécialisés).

Points abordés et décisions prises :

  • Conditions travail :

Nous avons principalement abordé la question d’ISM suite au mail de la direction du SSD adressé le 25 juillet aux RC visant à « suspendre l'engagement de nouvelles dépenses sur cette ligne, qu'il s'agisse de prestations physiques ou téléphoniques. ». [ISM = Inter Service Migrant, association utilisée pour des traductions dans diverses langues, par téléphone ou avec le déplacement d'un interprète au service social] Cette interdiction empêchant l’utilisation d’un « outil de travail » a conduit à des aberrations : Des cadres ont par exemple voulu recenser les collègues parlant diverses langues.

Dans certaines CSS, les collègues demandent l’autorisation à leur chef pour appeler ISM alors même qu’aucune note de service n’indique cette procédure à suivre. Des collègues refusent donc de suivre ce principe non-écrit. Fin juillet, une AS a appelé ISM mais quand elle s’est présentée, l’association lui a répondu ne pouvoir intervenir.

La FSU, qui est déjà intervenue pour la PMI sur cette même question, a interpelé le Directeur général des services le 7 août mais n’a reçu aucune réponse.

Des CSS ont bénéficié de « rallonges » pour le moins surprenantes : 2500€ ici, 173€ là (correspondant à 5 quarts d’heure d’interprétariat par téléphone).

Des collègues s’auto-censurent, tout-e-s s’accordent à dire qu’ISM est contacté quand cela est nécessaire et qu’il est inacceptable d’en limiter l’accès.

Un lien serait à faire avec les collègues de PMI confrontées aux mêmes restrictions budgétaires.

Décisions : Nouveau courrier adressé au DGS par la FSU et SUD (voir en PJ)

Rédaction d’une pétition en plusieurs langues à la population : agents, usagers des services publics…(des collègues se réuniront ultérieurement pour travailler sur cette pétition qui vous sera mailée par la suite).

La discussion s’est poursuivie sur le manque de reconnaissance de nos diplômes et de nos métiers, l’absence de communication. On leur parle de personnes, les directions répondent : gestion administrative et stocks.

ISM est le parfait exemple de cette évolution vers la gestion, quitte à piétiner nos missions et le sens de notre travail.

Autre illustration : les AS de l’APA, prochainement rattachées à la direction PAPH alors qu’elles étaient jusqu’à maintenant au SSD, risquent d’être positionnées sur la gestion des dossiers uniquement. Il leur serait demandé d’évaluer les demandes d’APA sans prendre en compte la situation globale de la personne et répondre à des demandes qui sortent du dispositif. De plus, il est à craindre qu’elles ne soient plus disponibles pour les collègues, à l’image des AS et des éducs de la MDPH qui sont « évaluateurs » et…injoignables.

  • Statistiques du service social :

Des collègues précisent qu’elles poursuivront le boycott de la grille G12 si elle n’est pas modifiée. L’année dernière, au moins 2 CSS ont produit leur propre bilan d’activité illustré de monographies. L’une n’a joint aucun chiffre et l’autre en a transmis quelques uns, dans le but de montrer tout ce qui est fait au niveau administratif et qui ne sert à rien (SIAO, accords collectifs…).

Décisions : Il est demandé aux collègues ayant réalisé leur propre bilan d’activité de le transmettre à tou-te-s pour le faire partager. Elles vont voir avec leur équipe et leur RC pour une éventuelle transmission.

FSU et SUD ont proposé une grille très simplifiée pour le recueil de données pour l'année 2013 qui a été acceptée par la direction de service et la directrice générale adjointe.

Or la direction de service propose de maintenir pour les circonscriptions qui le souhaitent la grille G12 pour l'année 2013.

Nous ne voyons aucune cohérence, à quoi bon renseigner une grille dont les résultats seront inexploitables.

Notre position : grille simplifiée et analyses qualitatives ou boycott pour 2013.

Nous demandons une rencontre urgente à ce sujet avec la direction de service et la Direction Générale.

Proposition de travail à l'AG de décembre de confirmer notre position et travailler aux amendements pour la grille prévue en 2014.

Pour info et reçue après l’AG : un nouveau CIL (Correspond informatique et libertés) a été désigné et prendra ses fonctions le 1ernovembre. La FSU, toujours en attente de réponses de la CNIL va donc très prochainement adresser un courrier au CIL (quid des demandes d’autorisation, de la conservation des données bien supérieure à 2 ans… ?).

  • Filière sociale et NES (nouvel espace indiciaire) :

Nos syndicats, avec la CGT au niveau national se sont fortement mobilisés avec les assistants socio-éducatifs, les EJE et les CSE pour obtenir l’intégration de nos professions en Cat A renforcés dans notre détermination par la reconnaissance européenne de nos diplômes au niveau licence.

En 2010, ceux qui occupent les plus hautes fonctions à la tête de l’État nous ont soutenu (ex- Présidents du CG de Corrèze, et de Seine-Saint-Denis, l’ex-maire de Nantes !).

En 2013, au mépris de son engagement, le gouvernement a publié les nouveaux statuts maintenant les travailleurs sociaux en Cat B).

Cette nouvelle grille de salaire constitue un déni de reconnaissance de nos diplômes. Contrairement à d’autres professionnels (infirmier, enseignant, rééducateur), les grilles de salaires des sociaux sont les mêmes depuis 1992.

Pour qu’enfin les engagements soient tenus, pour obtenir l’ouverture de négociations et faire respecter les engagements, nous devons amplifier la mobilisation de nos professions. La préparation des assises du social en province, comme à Paris, sont autant de bonnes occasions de nous manifester.

Sur le plan local, le Président du Conseil général n'a pas répondu à la demande de rencontre de la FSU, nous allons donc le relancer.

Pour rappel, revaloriser nos rémunérations est aussi possible pour notre employeur :

Notre régime indemnitaire (IFRSTS) est calculé sur la base d'un taux de référence affecté d'un coefficient multiplicateur de 4 à 5 suivant les fonctions occupées.

Deux décrets de 2011 et décembre 2012 permettent à notre collectivité d'appliquer aux taux de base un coefficient multiplicateur pouvant aller jusque 7 pour les assistants socio éducatifs et les CSE, et de 6 pour les EJE ; ce qui représenterait financièrement un gain net mensuel de plus de 100€ !

À discuter lors de la prochaine AG : un courrier intersyndical adressé au Président du Conseil général.

Prochaine assemblée générale « service social » :

Mardi 17 décembre de 13h à 17h

À  BOBIGNY immeuble Erik Satie Salle 006

3 heures d’information syndicale ont été déposées (celles d’octobre à décembre) + heure du déjeuner.

Vous trouverez en pièce-jointe la copie du courrier adressé au Président du Conseil général et à la Direction des Relations Sociales.

 

La FSU et SUD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article