Pour qui travaille t-on ?

Publié le par rageas93

Je suis en train de lire "Les damnés de la terre" de Frantz Fanon aux Éditions La Découverte qui raconte l'intelligence des peuples sur la toile de fonds des luttes anticoloniales et de libération nationale africaines.

Elle fait partie de ces lectures qui renforce les convictions et alimente la rage nécessaire à la lutte.

Je tirerai une citation parmi tant d'autres (p180):

"Il est vrai que si l'on prend la précaution d'utiliser un langage compréhensible par les seuls licenciés en droit ou en sciences économiques, la preuve sera aisément faite que les masses doivent être dirigées. Mais si l'on parle le langage concret, si l'on n'est pas obsédé par la volonté perverse de brouiller les cartes, de se débarrasser du peuple, alors on s'aperçoit que les masses saisissent toutes les nuances, toutes les astuces."

 

Pour garder un sens dans notre travail, il faut pouvoir répondre catégoriquement à la question: pour qui travaille t-on? pour le peuple, les exploités et les affamés. Notre langage commun est concret mais il est chaque jour contaminé par les mots des exploitants.

Publié dans Billets d'humeur

Commenter cet article