Mort du CLICOSS

Publié le par rageas93

Dans l’édito de Plume (n°52, daté de mars 2010), journal du CLICOSS[1] le Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis précisait qu' « il s'agit du dernier numéro à paraître sous cette forme et que le journal s'adapte aux exigences de modernisation, il sera donc désormais diffusé en ligne. Plume répondra ainsi de manière plus efficace à une actualité toujours en mouvement. »

Première remarque : Plume était un journal qui proposait des articles de fond qui ne collent pas nécessairement à l'actualité.

Le président du CG écrivait ensuite que « le CLICOSS sera un peu différent mais continuera à développer les actions de réflexion et de mise en réseau qui sont son fondement. »

C'est pour le moins imprécis, surtout lorsque l'on sait que la responsable du CLICOSS, partie au 31 janvier 2010, n'a jamais été remplacée et que ses 2 secrétaires ont été affectées à d'autres postes dès le mois de juillet 2010.

 Dans la réalité, le CLICOSS n’apparaît plus sur le site seine-saint-denis.fr, ses publications ne sont plus téléchargeables, ses locaux ont été rendus à l’ODHLM (Office départemental HLM), les lignes téléphoniques ont été supprimées. Et pourtant, la Direction continue d’affirmait sans vergogne que le CLICOSS existe toujours !

 A chaque interpellation de la Direction par des travailleurs sociaux, il a été  répondu : « on modifie les outils, la façon de travailler, la répartition du travail mais l'outil restera attrayant et intéressant. Aucune ombre ne plane sur les journées du CLICOSS... »  ou encore, « les postes du CLICOSS n’ont pas été « supprimés » mais « redéployés » ».

Voilà un terme excellent qui exprime bien la novlangue de nos dirigeants, c’est comme parler de « plan de sauvegarde de l’emploi » au lieu de « licenciements » !

 Et pourtant, voilà la réponse que l’on reçoit lorsqu’on envoie un courrier électronique :

 Message du : 27/06/2011
De : CLICOSS@cg93.fr
A : solange400@neuf.fr
Copie à :
Sujet : FERMETURE DU CLICOSS

Je serai absent(e) du Sam 01/01/2011 au Sam 31/12/2011.

Le CLICOSS est fermé définitivement.Ce message et toutes les pièces jointes sont établis à l'intention exclusive de ses destinataires et sont confidentiels. Si vous recevez ce message par erreur, merci de le détruire et d'en avertir immédiatement l'expéditeur. Toute utilisation de ce message non conforme à sa destination, toute diffusion ou toute publication, totale ou partielle, est interdite sauf autorisation expresse. L'internet ne permettant pas d'assurer l'intégrité de ce message, le Conseil Général de Seine-Saint-Denis décline toute responsabilité au titre de ce message, dans l'hypothèse où il aurait été modifié. D'autre part, le Conseil Général de Seine-Saint-Denis ne reconnait exclusivement que les délégations de signatures écrites par les personnes habilitées et ne peut donc être engagé par un message électronique

Le CLICOSS était un bien commun.

Il semble aujourd’hui enterré. Depuis mars 2010, aucune journal sous quelque forme que ce soit, de mon souvenir, aucune journée-débat…

Déjà, j’oublie, c’est probablement là le but recherché : nous faire oublier que le CLICOSS a un jour existé…Bientôt, plus personne n’en parlera, ni ne pensera à revendiquer sa résurrection.

Par contre, de vos politiques gestionnaires ou seules comptent la performance, le résultat et la rationalisation des dépenses, nait un sentiment de colère et de révolte chez ceux pour qui le service public a un véritable sens. A nous de l’entretenir pour en faire quelque chose…Prenez garde, nous ne sommes pas résignés !

 



[1] Comité départemental de liaison et de coordination des services sociaux publics et privés qui existait depuis les années 60 dans notre département. D’abord réservé aux assistants sociaux, le comité s’est ouvert à tous les professionnels du social et proposait des journées de conférence/débat, une revue : « Plume » et des groupes de travail pour les travailleurs sociaux.

 

Publié dans Billets d'humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article