Faute de moyens, les assistantes sociales font la quête

Publié le par rageas93

quête 9

Cette quête, au bas de l'immeuble Picasso, puis à la cantine et enfin devant le "château" (= hôtel du département) ne nous aura pas permis de récolter suffisamment de fonds pour :

  • créer des postes de secrétaires, d'assistantes sociales, de conseillères en  économie sociale et familiale, de psychologues,
  • renflouer les caisses (aide sociale à l'enfance, fonds d'aide généraliste, fonds de solidarité logement...)
  • financer des chambres d'hôtel faute de logements accessibles,
  • financer des lieux d'accueil pour les enfants.
  • redonner vie au CLICOSS...

 

 Nous pourrons tout au plus acheter quelques stylos, envoyer une lettre en recommandé accusé de réception au Préfet pour réclamer qu'il applique la loi de réquisition des logements vacants.

 

Cette quête nous aura  au moins permis d'alerter les agents et les passants sur nos manques de moyens, de rappeler nos revendications par le biais de l’assistant d’un élu, descendu pour venir nous entendre.

Une rencontre avec les élus de nos secteurs (service social, aide sociale à l'enfance) devrait être prévue prochainement.

Ce sera l'occasion de leur rappeler qu'ils n'ont pas tenu le minimum de leurs engagements et qu'on reste enragées!!!quête 6

Commenter cet article

v 29/10/2011 10:48


il n'y a pas que chez nous que ça va mal...

http://libertaires93.over-blog.com/article-l-i-m-e-les-moulins-gemeaux-et-le-sessad-de-saint-denis-sont-en-danger-86534034.html

v